1. Accueil
  2. L'UTT
  3. Actualités

Séminaire 3S - Soutenabilité des Systèmes Socio-techniques : Post-croissance & techno-diversité

Publié le 4 janvier 2022 Mis à jour le 4 janvier 2022
Date(s)

le 4 janvier 2022

L’Unité de Recherche Systèmes Socio-Techniques (InSyTE) de l’UTT organise le séminaire 3S "Soutenabilité des Systèmes Socio-techniques", jeudi 13 et vendredi 14 janvier 2022, en amphithéâtre N101 pour les seuls personnels et étudiants de l’UTT et à distance pour les invités extérieurs. Ce séminaire portera sur la post-croissance et la techno-diversité.

Depuis 2019, ce séminaire annuel regroupe étudiants, chercheurs et praticiens autour de thématiques qui visent à étudier les relations entre l’être humain et la technique, de manière conviviale et collaborative. Pour cette 4e édition, le séminaire 3S est ouvert à tous, étudiants et personnels, et plus particulièrement aux étudiants de Master, parcours Ingénierie et Management de l’Environnement et du Développement Durable (IMEDD), aux doctorants de l’UTT qui suivent le module Transition de la spécialité Systèmes sociotechniques (SST).

En 2006, l’agronome Raphaël Larrère se demandait si l’écologie industrielle était un nouveau paradigme ou un slogan à la mode, penchant pour la seconde hypothèse. Cela revenait à questionner la pertinence de la démarche analogique en écologie. Cette même question sera réévaluée à l’occasion du séminaire 3S, et ce, en voulant dépasser le dualisme vivant/technique. En effet, au cœur de cette analogie se trouve un concept central : l’écosystème.
 

Que nous dit l’écologie à propos de l’écosystème ?

Trois fondamentaux :
  • un écosystème est toujours situé dans une aire géographique, ancré dans un environnement particulier ;
  • cet ancrage prend la forme d’échanges de matière et d’énergie ;
  • un écosystème est une unité fonctionnelle - qui peut se maintenir par elle-même.
Que cela implique-t-il alors de mobiliser ce concept, non plus seulement pour décrire une « nature », mais les activités humaines ?
  • Ce geste analogique conduit, premièrement, à donner le primat au local, au particulier, à s’attacher aux différents contextes dans lesquels nous, et nos activités techniques, nous inscrivons.
  • Deuxièmement, cet ancrage dans le contexte local implique une inséparabilité des activités humaines avec ce que l’on nomme trop rapidement "l’environnement" ou la "nature". Il s’agirait alors de penser la technique telle qu’elle se déploie dans la singularité de l’écosystème considéré, en rompant avec une approche environnementaliste, soit : une techno-diversité.
  • Troisièmement, la croissance ne représentant qu’un temps de l’évolution d’un écosystème, une pensée écosystémique engage à interroger le maintien, la persistance de celui-ci, donc à se positionner dans une perspective de post-croissance.
Ce séminaire approfondit ce geste analogique et s’interroge sur ses implications : comment évoluer dans un système socio-techno-écologique ?

Le séminaire 3S est organisé en partenariat avec les réseaux de recherche S.mart (https://s-mart.fr/), qui mutualise des ressources en formation et en recherche pour accompagner la mutation des systèmes industriels, et EcoSD (https://www.ecosd.fr/fr/), dont le but est de favoriser les échanges entre chercheurs, entre industriels et entre chercheurs et industriels, afin de créer et diffuser les connaissances dans le domaine de l'Éco-conception de Systèmes pour un Développement durable.
 

Programme complet

Jeudi 13 Janvier 2022
  • 13h30 – 13h45 : Accueil
  • 13h45 – 14h15 : Introduction du séminaire par Pauline Picot, doctorante au sein de l’Unité de Recherche InSyTE, UTT.
  • 14h15 – 15h15 : "La technologie au prisme de la biologie théorique" par Maël Montévil, chargé de recherche au CNRS au sein du Centre Cavaillès, République des Savoirs USR 3608, Ecole Normale Supérieure.
  • 15h15 – 16h15 : "Développement d’une symbiose industrielle : différents leviers" par Arnaud Diemer, coordinateur scientifique du centre d’excellence Jean Monnet sur la soutenabilité (ERASME), au sein du Centre d’Etudes et de Recherches sur le Développement International (CERDI), Université Clermont Auvergne.
  • 16h30 – 17h30 : "Ecologie de la techno-diversité" par Victor Petit, enseignant-chercheur au sein de l’Unité de Recherche InSyTE, UTT.
Vendredi 14 janvier 2022
  • 9h00 – 9h10 : Introduction de la deuxième journée par l’équipe organisatrice
  • 9h10 – 10h10 : "La troisième voie du vivant" par Olivier Hamant, directeur de recherche à l’Institut National de la Recherche Agronomique (INRA) au sein de l’Ecole normale supérieure de Lyon.
  • 10h30 – 11h30 : "Utiliser les biens communs comme outils de médiation pour les écosystèmes complexes" par Gabriel Plassat, pilote de l’Appel à Communs de l’ADEME, créateur de la Fabrique des Mobilités.
  • 11h30 – 12h30 : "Techno-diversité & enjeux énergétiques : ce que font les milieux à l'énergie" par Nicolas Loubet et Rieul Techer, chercheurs chez Oxamyne.
  • 14h00 – 15h00 : "Autour de la bio-économie" par Pauline Marty, enseignante-chercheuse au sein de l’Unité de Recherche InSyTE, UTT.
  • 15h05 – 15h20 : Clôture du séminaire en ligne par l’équipe organisatrice
  • 15h45 - 16h45 : Atelier "The postgrowth toolkit" en présentiel, par l’équipe pédagogique du Master Ingénierie et Management de l’Environnement et du Développement Durable (IMEDD)
  • 16h45 – 17h00 : Clôture du séminaire

Participation gratuite sur inscription

Pour plus d’information