1. Accueil
  2. L'UTT
  3. Actualités

L’UTT franchit la première étape de sa transformation énergétique

Publié le 29 mars 2021 Mis à jour le 29 mars 2021
Date(s)

le 29 mars 2021

En raccordant son campus au réseau de chaleur biomasse et en passant à un éclairage LED dans les bâtiments d’enseignement, l’Université de technologie de Troyes (UTT) vient de franchir la 1ère étape de sa démarche EEE (Économie d’énergie, Efficacité énergétique, Énergies renouvelables). Celle-ci s’inscrit au cœur du projet stratégique "UTT 2030" qui inscrit ses actions de recherche, de formation et de transfert dans un engagement à contribuer à la soutenabilité.

La Soutenabilité, une démarche ancrée dans la stratégie globale de l’UTT

Construire une doctrine en matière d’ingénierie durable et un positionnement fort sur la transition environnementale constitue l’un des piliers de la phase 2 du projet stratégie UTT 2030, voté par le conseil administratif de l’UTT le 15 octobre 2020.

L’université souhaite que ses actions de recherche, de formation et de transfert soient pensées à travers le prisme de la soutenabilité. Cette ambition se traduit par :
  • La transformation de ses bâtiments pour réduire la consommation énergétique et promouvoir les énergies décarbonées.
  • L’élaboration d’une politique de soutenabilité portée par les instances,
  • Le développement d’axes de formation et recherche faisant dialoguer les humanités, les technologies et la soutenabilité,
  • Des actions qui se font dans le respect de son environnement et des objectifs du développement durable de l’Agenda 2030 des Nations Unies ;
L’UTT entend ainsi transformer l’organisation du campus et les comportements en son sein pour devenir un démonstrateur échelle 1 et un lieu de transformation des modes de vie.

Cette démarche globale de soutenabilité intègre un projet d’autosuffisance énergétique du campus qui consiste à créer "Hub énergétique" combinant énergie solaire, éolienne et méthanisation.
 

Toute l’UTT est raccordée au réseau de chaleur biomasse

Depuis le 4 janvier 2021, tous les bâtiments de l’Université de technologie de Troyes sont raccordés au réseau de chaleur biomasse de SEM Energie à Rosières-Près-Troyes. Le raccordement à ce réseau de chaleur biomasse permet à l’UTT de remplacer le gaz naturel, qu’elle consommait à hauteur de 1920 MWh par an, par une production d’énergie assurée par la chaufferie bois-paille.

Cela représente une réduction de 35% de ses émissions annuelles de carbone sur le poste énergie, puisqu’elles passent de 830 T eqC02 à 545 T eqC02. C’est comme si l’UTT retirait de la circulation une centaine de véhicules.

L’UTT est ainsi un acteur de la transition énergétique en contribuant à l’objectif de 38% de chaleur renouvelable en 2030 contre 21% aujourd’hui. Elle soutient également le territoire en accompagnant la filière bois-énergie dans son développement afin qu’elle gagne en compétitivité face à une énergie fossile moins chère et le gel depuis janvier 2019 de la fiscalité carbone sur les combustibles fossiles.

Le raccordement au réseau de chaleur biomasse a été financé à hauteur de 120 000 € HT par le Fonds européen de développement régional (Feder), le conseil départemental de l’Aube et l’ADEME via le fonds chaleur.

La prochaine étape sera la réalisation en 2022 d’une centrale solaire thermique dont la production annuelle sera de 205 MWh. Elle sera raccordée au réseau de chaleur des Chartreux, permettant à l’UTT de devenir producteur d’énergie solaire et d’augmenter la part de renouvelables du réseau de chaleur.
 

Un éclairage LED dans tous les bâtiments d’enseignement

En ce début d’année 2021, tous les bâtiments d’enseignement de l’UTT basculent en éclairage LED. La puissance d’éclairage installée est passée de 89,5 kW à 32 kW, soit une réduction de 65 %.

Cette modification de l’éclairage dans les bâtiments d’enseignement induit une baisse de la consommation électrique liée à l’éclairage de 66% selon une première estimation, diminue l’impact carbone de l’UTT et améliore le confort d’usage pour les étudiants et les personnels (un éclairage se rapprochant de celui de la lumière naturelle).

Le changement de mode d’éclairage va se déployer sur l’ensemble du campus : une deuxième phase concernant la Bibliothèque Universitaire et les bureaux est d’ores-et-déjà programmée.

Cette opération d’un montant de 168 000 € HT a été possible grâce au soutien financier du conseil départemental de l’Aube.
 

Prochaine étape : la sectorisation du chauffage

Une sectorisation de chauffage est programmée, dans un premier temps dans les bâtiments d’enseignement, courant 2021. Elle consiste à améliorer le confort thermique par le partage des zones Nord-Sud (diminuer le chauffage dans les salles situées sur la façade Sud s’il y a du soleil puisqu’elles peuvent chauffer par apport solaire et/ou augmenter la température dans les bâtiments en façade Nord), et la sectorisation par étage et par bâtiment pour chauffer par secteur et non plus en totalité.

Des études sont en cours pour tenter de ne chauffer que les zones occupées, voire même de coupler la programmation du chauffage avec l’emploi du temps au réel (et ne chauffer une salle de cours que lorsqu’elle est occupée) pour encore mieux maitriser la consommation, aboutir à une consommation raisonnée et donc diminuer l’impact carbone.