1. Accueil
  2. L'UTT
  3. Actualités

25 ans après sa création, l’UTT, à la fois grande école et université, se projette dans un nouveau défi et y associe toutes ses parties prenantes : créer une Université de technologie européenne

Publié le 15 octobre 2019 Mis à jour le 16 octobre 2019
Date(s)

le 14 octobre 2019

L’Université de Technologie de Troyes – UTT fête ses 25 ans cette année. Le chemin parcouru depuis 1994 est remarquable : l’UTT fait partie des 5 plus grandes écoles d’ingénieur publiques en France.

Le résultat de cette épopée bénéficie aujourd’hui aux 8 500 alumni, aux 750 nouveaux diplômés chaque année, aux 195 doctorants et post-doctorants intégrés dans 8 équipes de recherche, aux 400 collaborateurs, aux 3 000 entreprises partenaires dont de nombreuses entreprises locales, aux 60 start-ups créées par des étudiants ou des enseignants-chercheurs, à la ville de Troyes, au département de l’Aube et à la région Grand Est. Une belle réussite aussi pour l’Etat qui a su anticiper le fort besoin de compétences en ingénierie et technologie.

Pour les 25 prochaines années, l’UTT s’attaque à un nouveau défi : créer une Université de technologie européenne.

 

Un modèle hybride qui a fait de l’UTT une université reconnue pour sa formation d’excellence et son pôle de recherche

25 ansL’UTT a été créée autour de 3 piliers – la formation, la recherche et le transfert de technologie - sur la base d’un modèle unique en France : celui d’Université de Technologie (UT). Celui-ci lui offre un statut réunissant les attributs de l’université et de l’école d’ingénieur et donne la possibilité à l’étudiant d’être totalement libre dans le choix de ses cours.

25 ans plus tard, la preuve de ce concept est faite. Axées sur les nouvelles technologies, les formations d’excellence de l’UTT sont en phase avec le marché de l’emploi, et apportent aux diplômés les compétences requises par les entreprises : 98% des diplômés sortants trouvent un emploi en moins de 4 mois et 71% le décrochent même avant d’être diplômés. 80% des diplômés sont embauchés en contrat à durée indéterminée.

Les travaux de recherche de l’UTT, structurés autour de l’Institut Charles Delaunay (164 enseignants-chercheurs et enseignants et 195 doctorants et post-doctorants), sont quant à eux régulièrement récompensés et ont permis à l’UTT de se forger une solide réputation sur la scène internationale.

25 ansAu carrefour de la recherche et de la formation, 10 expertises sont ouvertes aux entreprises à travers les compétences développées par les étudiants et portées par les travaux de recherche de l’UTT :
 
  1. Réseaux, hommes et objets, connectés
  2. Économie circulaire et durabilité
  3. Nanotechnologies et matériaux fonctionnels
  4. Logistique et production du futur
  5. Silver technologies
  6. Conception mécanique et réalité virtuelle
  7. Matériaux innovants et procédés de fabrication
  8. Sécurité et maitrise des risques
  9. Usages et conception des technologies numériques
  10. Données de surveillance et sûreté de fonctionnement
 

Des retombées économiques et un lien étroit avec le tissu local

La création de l’UTT a permis, au fil des années, de dynamiser le territoire troyen en lui apportant une population étudiante en hausse chaque année, un capital culturel et scientifique ouvert à tous, mais aussi en donnant aux entreprises locales la possibilité d’accéder à l’innovation technologique. Sa contribution à l’économie du territoire est estimée à 100 millions d’euros chaque année.

L’UTT est aujourd’hui un acteur du développement économique et social de son territoire, que ce soit à l’échelle du département de l’Aube comme de la région Grand Est. L’UTT participe activement à la dynamique d’écosystèmes innovants à travers des projets et des partenariats académiques, territoriaux ou scientifiques.

Établissement public, l’UTT a développé dès ses débuts une forte capacité́ à travailler en lien étroit avec les entreprises, qui ont été plus de 250 à se mobiliser pour encourager sa création aux côtés du département de l’Aube en 1994. Ces liens sont toujours capitaux aujourd’hui, notamment dans les domaines de la recherche partenariale, de l’innovation et de la formation initiale et continue.

Le projet d’Université européenne de technologie déposé par l’UTT et 6 autres partenaires européens accélérera encore ces retombées économiques en formant plus d’ingénieurs à Troyes, en accueillant plus d’étudiants européens et plus généralement en faisant rayonner le territoire à l’échelle internationale.
 

De l’UTT à l’Université européenne de technologie à Troyes

25 ansAu moment où elle fête ses 25 ans, l’UTT, déjà très internationale avec ses 230 accords d’échanges, se tourne vers l’Europe et se positionne en leader du consortium European University of Technology dans la perspective de la création des futures universités européennes voulues par la commission européenne.

En coopération avec 6 universités irlandaise, lettone, bulgare, allemande, espagnole et roumaine, le projet d’Université européenne de technologie EUt+ déposé par l’UTT propose de contribuer au renforcement de l’Europe, de son unité tant sociale que culturelle et de sa souveraineté technologique avec une conviction : la nécessité de relever les grands enjeux sociétaux que posent les transitions numérique, énergétique, environnementale ou générationnelle, et sans laissés pour compte.

L’EUt+ représente 130 000 étudiants et 7 000 personnels répartis dans 7 pays. Elle garantit aux étudiants de pouvoir suivre leur cursus dans plusieurs pays et de bénéficier de doubles diplômes sans aucune complication administrative.

L’EUt+ répond au plan ambitieux de l’Union européenne de créer vingt universités européennes transnationales d’ici à 2025. Elle bénéficie d’un soutien de 400 000 euros de l’État sur 3 ans pour démarrer le projet et sera réétudiée par la Commission Européenne en février 2020.